Menu

Le mentorat de l'ESSEC à l'honneur dans Le Point

None

Le journal Le Point a consacré un article au programme de mentoring de l'ESSEC. Découvrez ci-après un extrait détaillant le rôle des diplômés dans ce dispositif.

"Télémaque et Mentor, Luke Skywalker et maître Yoda. Ce sont les deux célèbres duos qu'aime citer Florence Le Fiblec, la responsable du centre d'expertise du mentorat à l'ESSEC. Dans cette prestigieuse école de commerce, on s'est récemment rendu compte que le tutorat – qui avait été mis en place il y a vingt ans – ne satisfaisait plus tout le monde. Les étudiants attendaient autre chose, une relation plus personnalisée et moins formelle avec une personne de confiance

Se faire aider par un senior en début de carrière était déjà une pratique courante en entreprise. La nouveauté, c'est que l’étudiant peut désormais se faire accompagner alors qu’il est encore sur les bancs de l’école et ainsi se projeter dans sa vie professionnelle.

Impulsé par Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l'ESSEC, le mentorat a été mis en place sur le campus de Cergy à la rentrée 2015. « Il permet aux alumni d'accompagner les étudiants dans l'acquisition des compétences indispensables à la réussite de leur carrière professionnelle et de leur vie personnelle. Les deux vont de pair, insiste Florence Le Fiblec, qui se charge de mettre en relation alumni et étudiants afin de trouver le bon binôme. Ce n'est pas une affectation, non c'est du sur-mesure; on est dans un transfert de savoir-être.» Les 190 étudiants qui ont eu la chance d’en bénéficier apprécient le regard bienveillant et neutre du mentor qui, à la différence d’un tuteur, n’est pas là pour les noter ou valider des étapes de leur scolarité.

Inès, 23 ans, a rencontré celui qui allait devenir son « guide » dans une soirée organisée par l’ESSEC, en octobre. Comme elle, Guillaume, 29 ans, avait suivi une première formation (lui, ingénieur ; elle, normalienne) ; comme elle en rêvait, Guillaume faisait du conseil en stratégie. Ces points communs ont participé à la formation du duo qui depuis fonctionne en autonomie. Le consultant du cabinet Deloitte, fraîchement diplômé, a pu conseiller bénévolement cette ex-littéraire pour trouver son premier stage dans le luxe. « Il m'a apporté une hauteur de vue, raconte Inès. On a beaucoup discuté sur la façon de formuler mes choix et de visualiser mon parcours à long terme. » Pas quinze jours ne se passent sans que mentor et mentorée ne se parlent (au téléphone, par mail) ou ne se voient. « Je lui apporte un regard un peu différent par rapport à la manière dont elle a imaginé son cursus, explique Guillaume, qui compare son rôle à celui d’un coach. Cela peut lui ouvrir d'autres perspectives. »"

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du Point !

 

Diplômé, vous êtes intéressé par le mentorat, ou par d'autres actions de ce type ? Découvrez ici la liste des événements, programmes et initiatives qui vous permettent de vous engager pour l’ESSEC et le réseau ESSEC Alumni.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x