Menu

Stéphanie Prévost, campus manager ESSEC Alumni à Cergy : « Je suis le point d’entrée des alumni qui veulent avoir une activité à l’école »

None

Début septembre, ESSEC Alumni a ouvert un bureau de représentation sur le campus de Cergy, piloté par Stéphanie Prévost. Un moyen pour les étudiants de se rapprocher des diplômés… Et réciproquement ! Explications.

ESSEC Alumni : Quelle est la vocation de cette présence ESSEC Alumni sur les campus ?

Stéphanie Prévost : L’objectif est de créer de nouvelles synergies. Grâce à ce bureau, nous disposons désormais d’un terrain d’échanges entre les étudiants, l’École et ESSEC Alumni. C’est aussi et surtout, à l’heure de la mise en œuvre de l’adhésion à vie, une façon de montrer aux étudiants que leur parcours d’alumni commence dès leur entrée dans l’école. C’est ce qui a été expliqué aux 400 étudiants présents en amphi en septembre.

EA : Comment fonctionnez-vous ?

S. Prévost : Le bureau commence à faire partie du paysage du campus. Il est ouvert tous les jours à Cergy et le vendredi au CNIT pour la formation continue. Une réflexion est menée sur le campus de Singapour dans un premier temps, pour l’an prochain. 

EA : Concrètement, à quoi ce bureau sert-il ?

S. Prévost : Mes interlocuteurs, ce sont les étudiants, les professeurs, le personnel administratif, et bien sûr les diplômés. Concrètement, j’anime des ateliers, comme ce fut le cas avant la soirée de la communauté, pour expliquer comment s’entretenir avec les diplômés. Ce peut être du conseil, des ateliers de groupe, ou encore faire venir des diplômés à Cergy pour des prises de parole.

EA : Que viennent vous demander vos interlocuteurs ?

S. Prévost : Le bureau, c’est le point d’entrée des alumni qui veulent avoir une activité à l’école : comment s’engager via le mentorat, les business cases ou Going Pro1… De leur côté, les étudiants viennent me solliciter pour des demandes différentes : comment consulter l’annuaire en ligne, comment trouver un stage ou contacter un diplômé. Cela peut être aussi une mise en relation dans le cadre de Going Pro ou du mentorat. Une cinquantaine de jeunes sont venus me consulter à ce sujet, donnant lieu à une vingtaine de mises en relation. Certaines demandes peuvent être traitées tout de suite, d’autres nécessitent un suivi, comme la mise au point d'un projet professionnel. Côté professeurs, cela peut consister en la recherche d’un contact. Un professeur m’a demandé si nous étions en relation avec des alumni à New York, dans une banque en particulier.

EA : Quelle est la philosophie de ce bureau ?

S. Prévost : Il s’agit de rapprocher les étudiants engagés et d’essayer de collaborer avec ces jeunes pour voir comment ils pourront s’engager dans le futur. L’objectif est aussi d’augmenter la force et le rayonnement de la communauté à l’international. La présence de campus managers dans les autres campus aidera aussi dans le futur à accentuer ce rayonnement.

EA : Quel est l’enjeu de votre présence à l'École ?

S. Prévost : L’enjeu, c’est la présence immédiate, la présence physique. Jusque-là, ESSEC Alumni pouvait paraître un peu lointain pour les étudiants. Cette fois, nous sommes sur place. Ça change tout pour la vie du campus et pour les étudiants. Cela va engendrer un rapprochement d’esprit. Et n’oublions pas qu’il y a des campus managers chez tous les plus grands recruteurs. Introduire ce métier sur le campus, c’est une façon de se mettre au diapason.

 

1 Découvrez ici la liste des événements, programmes et initiatives qui vous permettent de vous engager pour l’ESSEC et le réseau ESSEC Alumni.

 

Propos recueillis par François de Guillebon

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x