Menu

16 ESSEC dans le Top 2018 L’Express EY des start-up françaises

None

L’Express et EY ont publié leur Top 2018 des meilleures start-up françaises… et pas moins de 16 pépites ESSEC figurent dans la liste ! Nos alumni seraient-ils en train de devenir les leaders de la start-up nation ?

Apix Analytics, fondée par Philippe Andreucci (E02), fournit des analyseurs de gaz miniaturisés nouvelle génération, avec des applications dans les domaines du contrôle de la qualité de l’air, du suivi des procédés industriels et du contrôle du gaz naturel et du biogaz. La start-up a levé 8 millions € fin 2017.

Captain Contrat, créée par Maxime Wagner (E09), simplifie les démarches administratives des start-up et PME grâce à une solution associant un logiciel capable de générer des documents juridiques en quelques clics et un réseau d’avocats qui peuvent ainsi se concentrer sur leur rôle de conseil et répondre plus rapidement aux demandes, le tout pour un coût moindre.

Content Square, lancée par Jonathan Cherki (E12), propose un logiciel guidant en temps réel les actions des équipes marketing des e-commerçants grâce à un outil d’aide à la décision capable d’enregistrer les mouvements de souris, de traiter l’afflux massif des données ainsi collectées et de proposer une optimisation des interfaces web et mobile en conséquence. Incubée chez ESSEC Ventures à ses débuts, la start-up a levé 42 millions $ début 2018.

Ecoat, fondée par Olivier Choulet (B02), développe des polymères éco-responsables, à la fois biosourcés et dépolluants, pour produire des peintures vertes.

Habiteo, créée par Jean-Claude Szaleniec (G89), vous permet de visiter en 3D votre futur logement neuf et de prendre rendez vous en ligne pour acheter ou investir.

Kickmaker, lancée par Vincent Despatin (C09), rassemble une communauté de talents passionnés par l'industrialisation de projets high-tech, qui aide start-up, PME et grands groupes à passer du prototype à la production en série.

Le Five, fondé par Guillaume Debelmas (M03), gère un réseau de 40 centres de foot à 5 et de padel en France et en Espagne. Le plus : vous êtes filmé quand vous jouez, ce qui vous permet d’accéder aux vidéos de vos matchs, avec suivi de vos statistiques individuelles.

Le groupe MMH, créé par Maxime Renault (E17), abrite les start-up Dubonpain, premier guide en ligne des boulangeries artisanales, et Monbanquet, service de livraison de buffets conçus par des artisans à proximité, qui a levé 2,5 millions € début 2018.

Natural Grass, lancée par Bertrand Picard (E06), conçoit des surfaces végétalisées innovantes pour équipements sportifs. La start-up est devenue leader français du secteur en moins de 3 ans d’existence.

Novolyze, co-développée par Delphine de la Brosse (E95) et Pierre-Olivier Béal (E08), produit des germes modèles et brevetés qui imitent le comportement d’éléments pathogènes pour tester l’efficacité des procédés et produits agro-alimentaires. La start-up emploie déjà 15 personnes, vend à 20 clients dans 15 pays et lève actuellement 4 millions €.

Phénix, créée par Jean Moreau (E06), collecte les invendus de la grande distribution, de traiteurs ou d’organisateurs d’événements pour les donner à des organisations caritatives. La start-up est en train de lever 7 millions €

Pitchy, lancée par Lionel Chouraqui (E08), propose une technologie unique en France permettant de générer des vidéos de qualité professionnelle rapidement, simplement et à moindre coût, grâce à un outil automatisé et à des modèles préfabriqués.

Robocath, fondée par Philippe Bencteux (M15), développe des solutions robotiques pour le traitement des maladies vasculaires comme l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le Clarance Hotel, créé par Aurélie Vermesse (H12), est un boutique-hôtel 5 étoiles situé au cœur du Vieux Lille, comportant 19 chambres et suites de luxe, un restaurant gastronomique 1 étoile, une collection d’art contemporain ouverte au public et un service business haut de gamme. L’établissement est en cours de certification Green Globe pour sa démarche et ses performances en matière de développement durable.

Vectaury, lancée par Matthieu Daguenet (M12), utilise des outils Data Centric pour aider les retailers à agir à chaque étape du parcours client et à générer du trafic qualifié en points de vente.

Ynsect, fondée par Alexis Angot (E09), transforme des insectes en produits d’intérêt pour l’alimentation des animaux d’élevage et de compagnie naturellement insectivores, pour la chimie verte, et voire à terme pour la nutrition humaine. La start-up est en train de lever 100 millions €, qui viendront s’ajouter aux 35 millions € déjà obtenus lors d’un premier tour de table.

Seul regret : ce palmarès manque singulièrement d’entrepreneuses… On espère que ça va évoluer très vite – dès le Top 2019 ?

 

Vous avez repéré d'autres alumni dans le Top 2018 L’Express EY des meilleures start-up françaises ? Prévenez-nous ici !

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x